Notice>ECONET MARAICHERE>000000

Avant d’utiliser la machine, nous recommandons de lire attentivement le présent manuel et d’en respecter scrupuleusement les instructions. Vous éviterez ainsi de vous mettre en danger, vous réduirez les temps de mise en service et les risques d’incidents fâcheux hors période de garantie.

Cette notice d’utilisation contient toutes les informations pratiques pour faire fonctionner, manier, régler et entretenir votre machine correctement et en sécurité.

Conservez les notices d’instructions et d’utilisation pour consultation ultérieure à portée de la main en permanence ou sur votre lieu de travail (ou d’exploitation).

Transmettez-les à tout autre utilisateur, y compris en cas de revente ou de prêt de votre machine.

Les symboles de mise en garde ci-dessous identifient les messages importants à respecter pour votre sécurité.

Lorsque vous rencontrez ces symboles, lisez attentivement le message qui suit et informez les autres utilisateurs :

Recommandation d’une importance particulière    

Symbole de mise en garde

 

 

Votre revendeur CARRÉ vous conseillera pour que vous puissiez en obtenir la meilleure satisfaction.

Ne pas ôter les plaques du constructeur et du marquage CE fixées

sur la machine.

Respectez les consignes de sécurité.

CARRÉ décline toutes responsabilités pour les dommages et incidents de fonctionnement survenus à la suite d’utilisations non conformes aux instructions de la présente notice.

Garantie :

Pour la bonne tenue des dossiers, et afin de bénéficier pleinement de nos services et de la garantie, assurez-vous que votre revendeur ai bien enregistré votre produit en ligne, dès la première utilisation de votre matériel.

La bineuse Econet est conçue pour biner les cultures en lignes à partir de 20 cm de distance entre les rangs. Les coutres installées à l’avant stabilisent la machine. Chaque élément est monté sur parallélogramme et suit les dénivellations du terrain.

L’équipement standard pour une bineuse de n rang comprend :

1 poutre, 1 attelage à broches, n-1 éléments (large ou étroit), 2 demi-éléments pour les extrémités, n paires de disques protège-plants.

De nombreuses option sont possibles : type de dents, direction, disques de déchaussage, fertiliseur, pulvérisation, semoir de ray-grass etc… La présente notice donne des instructions en vue de l’utilisation de chacune d’entre elles.

Puissance nécessaire

2 à 3 chevaux par dent ( ou 1,5 kwh).

Bruit aérien en statique

Aucun équipement ne produit à vide un niveau de pression acoustique équivalent pondéré A supérieur à 70 db (A) à 1m de distance.

Aucun équipement ne produit une valeur de la pression instantanée pondérée C supérieure à 130.

5.1 – Liaison sur le tracteur

En matière d’attelage, et pour une raison de sécurité, il est impératif d’utiliser les broches d’origine. Afin de ne pas les égarer, les broches ainsi que leurs goupilles clips sont liées à la bineuse par des chaînettes.

Les bineuses ECONET fixes (jusqu’à 5m) sont équipées d’un attelage à broches catégorie n°1 et n°2. La distance à respecter entre les chapes sur la poutre est 825mm.

Toutefois, pour certains écartements de rangs, il n’est pas possible de respecter cette distance car les éléments se trouvent placés sur la poutre au même endroit. Dans ce cas, on met la cote qui se rapproche le plus de 825mm tout en vérifiant les possibilités d’attelage du tracteur ou bien il faut monter un attelage avancé.

Pour tous les autres modèles de bineuses (fixe à partir de 5m et à repliage hydraulique) l’attelage à broches catégorie n°2 et n°3 est soudé sur la poutre.

Sur les Econet équipées de coutres de guidage, de direction manuelle, de correcteur de devers ou d’un Precicam avec coutres directionnels pilotés, veillez à ce que les bras de relevage arrière est un battement latéral d’environ 10 cm.

Sur les Econet équipées d’un Precicam avec roues de contrôle ou sur Econet GL avec Precicam, les bras de relevage doivent être bloqués latéralement.

ATTENTION : Ne jamais rester entre le tracteur et la bineuse, il y a risque d’accident.

 

ATTENTION :

Ne jamais rester entre le tracteur et la machine, il y a risque d’accident.

L’ensemble «Tracteur + machine» représente une masse importante.

En vue de permettre une stabilité statique suffisante il faut s’assurer que la charge sur l’essieu avant du tracteur n’est pas inférieure à 20% de la masse à vide du tracteur. Pour cela la méthode la plus pratique consiste à peser l’avant du tracteur sur une bascule et comparer le résultat avec la valeur conseillée dans la notice du tracteur. Ajouter des masses à l’avant du tracteur si nécessaire.

 

CALCUL DE LA RÉPARTITION DES CHARGES

LA CHARGE SUR L’ESSIEU AVANT DU TRACTEUR DOIT ETRE ÉGAL AU MOINS A 20% DU POIDS A VIDE DU TRACTEUR

 

Afin de vérifiez ces  valeurs, il faut suivre la procédure suivante afin d’effectuer les calculs :

 

Afin de vérifiez ces  valeurs, il faut suivre la procédure suivante afin d’effectuer les calculs :

Contrôle tracteur

– A vérifier :

• Le poids total autorisé.

• Les charges par essieu autorisées.

• La charge d’appui autorisée au point d’accouplement du tracteur.

• Les capacités de charge admissibles des pneumatiques montés sur le tracteur.

• La charge d’attelage autorisée est-elle suffisante ?

Toutes ces indications sont sur la carte grise, ou sur la plaque signalétique et dans la notice tracteur.

 

 

Valeurs à connaitre :

P

(kg) Poids à vide du tracteur –

Consulter la notice d’utilisation ou la carte grise du tracteur.

P1

(kg) Charge sur l’essieu avant du tracteur vide

P2

(kg) Charge sur l’essieu arrière du tracteur vide

M2

(kg) Poids total machine à l’arrière

Consulter les caractéristiques techniques de la machine.

M1

(kg) Poids total du lest à l’avant

Consulter les caractéristiques techniques du

tracteur et du lest avant, ou mesurer.

a

(m) Distance entre le centre de gravité du lest

avant et le centre de l’essieu avant

b

(m) Empattement du tracteur

Consulter la notice d’utilisation ou la carte grise du tracteur, ou mesurer

c

(m) Distance entre l’axe attelage inférieur et le

centre de l’essieu arrière

d

(m) Distance entre l’axe attelage inférieur et le

centre de gravité de la machine

Consulter les caractéristiques techniques de la machine..

 

M1 mini = Calcul du lestage nécessaire à l’avant au minimum

•Pc= Calcul du poids total de l’ensemble (tracteur +machine)

•P1c = Calcul de la charge sur l’essieu avant

•P2c = Calcul de la charge sur l’essieu arrière

 

Complétez le tableau ci-dessous :

Valeurs calculées

Valeurs autorisées par le tracteur

Valeurs autorisées par les pneumatiques sur le tracteur

PC

KG

KG

KG

P1C

KG

KG

KG

P2C

KG

KG

KG

 

 

Vérifiez que:

• Les valeurs calculées doivent être < ou = aux valeurs autorisées pour le tracteur et aussi par les pneumatiques montés sur le tracteur.

• Il faut impérativement respecter sur l’essieu avant du tracteur une charge minimum > ou = à 20% de la charge du tracteur à vide.

 

IL EST INTERDIT D’ATTELER LA MACHINE A UN TRACTEUR SI

La charge totale calculée est > à la valeur autorisée

La charge sur l’essieu avant est < au minimum requis

 

 

La conduite est influencée par la machine attelée sur le tracteur. En vue de permettre une stabilité statique suffisante, il faut s’assurer que la charge sur l’essieu avant du tracteur n’est pas inférieure à 20% du poids à vide du tracteur. Pour cela la méthode la plus pratique consiste à peser l’avant du tracteur sur une bascule et comparer le résultat avec la valeur conseillée dans la notice du tracteur. Ajouter des masses à l’avant du tracteur si nécessaire.

5.2 Montage des éléments sur la poutre

La fig.1 indique le principe pour positionner les éléments sur la poutre.

Dans le cas d’un nombre pair de rangs (4, 6, 8, 12), il y a un élément au milieu.

Dans le cas d’un nombre impair de rangs (5, 7, 9, 11), il n’y a pas d’élément au milieu.

 

5.3 Élément large / Élément étroit

Suivant les écartements de rang il y a 2 manières de monter les éléments :

▪équipement étroit, soit 3 dents par élément pour des rangs de 0m45 à 0m60,

▪équipement large, soit 5 dents par élément pour des rangs de 0m60 à 0m80.

Il est possible de transformer rapidement un équipement large en équipement étroit en suivant la méthode préconisée voir fig.2 :

1° – Enlever la dent gauche avant (A).

2° – Desserrer la manivelle centrale (B) puis enlever l’ensemble de droite (C) sans démonter ni la dent ni le disque protège plants.

3° – Desserrer la manivelle avant (D) et enlever l’ensemble (E) sans démonter la dent qui peut rester sur son support.

4° – Mettre la traverse (C) à l’avant.

5° – Effectuer les réglages suivant l’écartement des rangs désiré, au moyen des manivelles (D) et (F).

6° – Mettre les éléments sur la poutre aux emplacements désirés, voir §4.1

Et réciproquement pour transformer un équipement étroit en équipement large.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les types de dents

Plusieurs modèles de dents et de socs sont proposés en fonction du type de sol, de la culture, et de la finition de travail recherchée.

 

5.4 Coutre circurlaire

La bineuse Econet peut être équipée d’une paire de coutre de guidage afin d’assurer un suivi correct du rang biné en stabilisant la bineuse latéralement. Le coutre se monte, sauf cas particulier, en face de l’élément bineur. Les 2 vis sans tête E permettent de régler l’orientation du coutre par rapport à la machine.

Le ressort amortisseur R monté sur le coutre est précontraint de 5mm, ce qui le ramène à une longueur de 120mm environ.

Celui-ci permet d’absorber les chocs lorsque le disque rencontre des obstacles.

Le coutre doit être enfoncé 10cm dans le sol. Le moyeu ne doit pas être en contact avec le sol. (§5.1).

5.5  Repliage Hydraulique

Les bineuses Econet bipoutre repliable, avec un châssis type B2 et un écartement de 0m60 à 0m80, ont une largeur de transport pouvant atteindre 3m80 une fois replié afin de favoriser la polyvalence de l’appareil.

Ainsi une bineuse repliable 6 rangs peut biner 4 rangs une fois repliée.

Avec un châssis type B3, la largeur de transport est réduite au maximum à 3m de large.

Il peut être nécessaire de démonter certaines  pièces constituant Econet afin de se conformer à la largeur de transport maximum autorisée sur route.

Le chauffeur est le seul responsable quant au respect des réglementations routières en vigueur dans le pays d’utilisation de la machine Econet.

5.6 Repliage manuel

Les bineuses Econet à repliage manuel permettent de replier 1 élément bineur à chaque extrémité. Elles sont équipées de ressorts afin d’aider l’opérateur lors de la manipulation des rallonges.

Une broche permet de verrouiller la rallonge en position travail (A) ou transport (B).

ATTENTION : avant de manipuler les rallonges, il faut impérativement verrouiller l’élément en position haute à l’aide du crochet de verrouillage (C) situé au niveau de la manivelle de terrage de l’élément bineur.

5.7 – ECONET

Le réglage du 3° point détermine l’aplomb de la machine, et permet d’obtenir une bonne régularité du terrage entre l’avant et l’arrière des éléments.

Les bras de relevage doivent être stabilisés en bonne position afin que les coutres ne s’enfoncent pas exagérément surtout en terre très meuble. Il faut limiter la descente des bras de façon à pouvoir contrôler la pénétration des coutres.

Une paire de roue de terrage peut être ajoutée pour contrôler la hauteur de la poutre par rapport au sol.

De plus, en position travail, les biellettes des éléments bineurs doivent être horizontales afin de permettre une oscillation vers le haut ou vers le bas en fonction des dénivellations du terrain et des obstacles rencontrés.

 

 

 

 

Le terrage de chaque élément est indépendant, à chaque tour de manivelle, la roue monte ou descend de 5mm. Pour un meilleur contrôle, utiliser la réglette graduée collée sur le fourreau de la roue.

Au travail, si la bineuse a tendance à tirer d’un coté, vérifier l’équerrage des coutres par rapport à la poutre et, si nécessaire, affiner en jouant sur les vis (E) §4.4 qui règlent le parallélisme des axes de coutre.

Lorsque l’emploi des disques protège-plants n’est pas souhaitable, il est possible de les maintenir en position relevée. Sur Econet, la bague (A), solidaire de l’axe de rotation du bras, vient en appui sur le buttoir (B). Sur Econet GL, il faut faire pivoter le doigt d’indexation B de 180° afin que celui-ci soit en position basse et bloque la bague A.

5.8 – Spécificités pour Econet GL

L’ensemble «Tracteur + ECONET GL « lorsqu’il est tiré représente une masse importante. En vue de permettre une stabilité statique suffisante. Il faut s’assurer que la charge sur l’essieu avant du tracteur n’est pas inférieure à 20% de la masse à vide du tracteur.  Ajouter des   masses à l’avant du tracteur si nécessaire. Voir §4 liaison sur tracteur.

La vitesse maxi est limitée à 25 Km/h sur route. Elle doit être réduite de façon significative et adaptée à l’état de la surface,en particulier, dans les zones accidentées ou en présences de nid de poules, saignées, ralentisseurs etc.

Attention lors des manœuvres et des changements de direction, où le balayage de l’outil est très important en fonction de son porte à faux : le risque de collision est très important.

Lors des manœuvres de marche arrière, le chauffeur doit commencer celle-ci à vitesse lente pour permettre aux roues de transport de pivoter de 180° et poursuivre sa marche arrière dans un second temps.

En configuration transport, la machine doit être relevée au maximum pour permettre d’avoir un dégagement suffisant des dents de l’outil par rapport au sol.

Configuration transport / travail

Connecter les flexibles hydrauliques sur la prise double effet du tracteur :

. Flexibles de repliage des rallonges

. Flexible de la roue de transport

. Flexible du Precicam (pression/retour)

. Connecter la prise 3 plots 12V d’alimentation du boitier de commande du dépliage/repliage

Cas 1 – Outil porté sans roue de transport

Configuration transport

1- Replier les rallonges à l’aide du boitier de commande .

2- Mettre en place la barre de verrouillage mécanique des rallonges V1

Configuration travail :

1- Retirer la barre de verrouillage mécanique des rallonges V3

2- Déplier les rallonges à l’aide du boitier de commande

Cas 2 – Outil semi-porté avec roue de transport

Configuration transport

1 – Mettre les roues en position transport et verrouiller le dispositif d’escamotage à l’aide des broches de sécurité B1 prévu à cet effet.

2 – Replier les rallonges à l’aide du boitier de commande

3 – Mettre en place la barre de verrouillage mécanique V1 des rallonges

4 – Retirer la barre de 3ème point entre le tracteur et la bineuse

Lors des manœuvres de marche arrière, le chauffeur doit commencer celle-ci à vitesse lente pour permettre aux roues de transport de pivoter de 180° et poursuivre sa marche arrière dans un second temps.

 

 

Roues en position transport

 

 

 

 

 

 

 

Roues en position travail

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Configuration travail

1- Mettre en place la barre de 3°point entre le tracteur et la bineuse

2- Retirer la barre de verrouillage mécanique des rallonges V2

3- Déplier les rallonges

4- Retirer les broches de sécurité B2 et escamoter les roues de transport.

Lors de la phase de repliage et dépliage de la machine, actionner le boitier de commande visuellement pour le bon déroulement des 2 phases de dépliage.

Séquence de dépliage des rallonges.

 

Phase 1 : Machine repliée

 

Phase 2 : Sortie des 2 vérins

 

Phase 3 : Rentrée des 4 en configuration transport de repliage vérins de relevage, la machine est en configuration travail

Réglage des butées de rallonges

En configuration travail, les butées A des rallonges B doivent être en contact avec les patins de la poutre centrale fixe D.

Les butées permettent de conserver l’alignement des poutres de rallonges B et de la poutre centrale fixe D.

 

 

Pour effectuer ce réglage si nécessaire, débloquer les contre écrous E et plaquer la butée A sur les patins C pour resserrer les écrous E.

Ne pas mettre de graisse entre la butée A et le patin C.

 

 

 

 

 

 

Accumulateur de pression et vanne 1/4 de tour

 

L’accumulateur de pression A sert à éviter le flambage des 2 vérins de dépliage. Il n’y a aucun  réglage par l’utilisateur sur l’accumulateur ni sur les autres composants hydrauliques.

La vanne 1/4 de tour V set à décharger le circuit en cas d’intervention du service maintenance. Cette vanne doit toujours être fermée le reste du temps.

5-9 – Équipements Fertiloc

5.9.1 – Description

L’équipement FERTILOC permet l’apport d’engrais granulé localisé pour culture en ligne. Il se présente sous forme de trémie de 250 litres chacune, et leur nombre varie suivant la largeur de la bineuse. Les trémies sont directement montées sur le châssis des bineuses fixes uniquement. La capacité totale peut être augmentée grâce à une rehausse de trémie.

Nombre de rangs

Écartement entre rangs en cm

Nombre de trémie 250 L

Capacité en L totale sans ré-hausse

Capacité en L totale avec ré-hausse

4

70-80

2

500

1000

6

45-50

2

500

1000

6

70-80

3

750

1500

8

70-80

4

1000

2000

12

45-50

4

1000

2000

 

Le convoyage de l’engrais se fait par gravité (sauf cas particulier avec soufflerie électrique ou hydraulique en fonction du besoin).

Le réglage du débit de fertilisation se fait en manœuvrant la molette de réglage des cellules distributrices.

 

FERTI BINEUSE

Espace entre rangs / cm

Pos.

45

50

70

75

80

Cellule

Densité en kg/dm2

0.8

1

1.2

0.8

1

1.2

0.8

1

1.2

0.8

1

1.2

0.8

1

1.2

B-1

89

111

133

80

100

120

57

71

86

53

67

80

50

62

75

B-9

170

219

255

153

191

230

121

152

182

102

128

153

96

120

143

C-6

218

279

328

197

246

295

156

196

234

131

164

197

123

154

184

D-2

259

324

388

233

291

350

185

231

277

155

194

233

146

182

218

D-9

326

407

489

293

367

440

233

291

349

195

244

293

183

229

275

E-6

363

453

544

326

408

490

259

324

389

218

272

326

204

255

306

F-3

451

564

677

406

508

609

322

409

484

271

339

406

254

317

381

G-2

463

578

694

416

520

624

330

419

496

278

347

416

260

325

390

G-8

518

648

777

466

583

699

370

469

555

311

389

466

291

364

437

 

Méthode pour affiner le réglage :

Faire 100m dans le champ ou 21 tours de manivelle

Récupérer et peser l’engrais à la sortie d’une cellule et appliquer la formule suivante :

Qté/ha = 100 X (Qté d’engrais pesée en Kg / espace entre rang en m)

En fonction du résultat, changer le réglage de la cellule popur obtenir le taux de débit requis

La pratique

Par exemple pour un espace entre rangs de 75cm, pour mettre 280 Kg/ha d’engrais avec une densité de 1, il faut en théorie régler les cellules sur le repère D-9

Régler une cellule sur le repère D-9 et fermer toutes les autres

Récupérer l’engrais sur la cellule en parcourant une distance de 100m dans le champ ou faire 21 tours de manivelle en statique

Appliquer la formule suivante :

Qté/Ha = 100 x ((Qté d’engrais pesé à la sortie d’une cellule en Kg) / (Ecart entre rang en M)

Qté/Ha = 100 x ((1.9/0,75)

Qté/Ha = 253 Kg

Augmenter le débit en réglant la cellule sur E-2 puis recommencer l’essai jusqu’à obtenir une valeur proche de 280 Kg/Ha

 

5.9.2 – Réglage du débit

Le réglage des cellules est indépendant sans changement de pignons, pour permettre un réglage de 1/2 dose sur les extérieurs.

La régulation est automatique en fonction de la vitesse d’avance pour distribuer une dose constante.

Plusieurs paramètres peuvent faire varier les débits (granulométrie, hygrométrie, …). Ils sont à vérifier obligatoirement sur le terrain par un essai préalable afin de pouvoir rectifier le réglage, si nécessaire, pour obtenir réellement la dose/ha désirée.

CARRÉ décline toute responsabilité dans le choix effectif de réglage de débit qui reste à l’appréciation de l’utilisateur.

Le réglage est à vérifier régulièrement car la quantité distribuée peut varier pour une même formulation de produit, en fonction du lot/densité et en fonction de l’hygrométrie à un instant donné de la journée.

Une clé pour le réglage de la cellule est fournie et stockée sur la boite de vitesse.

Pour effectuer un essai de débit : récupérer l’engrais seulement à la sortie d’une cellule et fermer les autres. Régler l’ouverture de la cellule en fonction de la quantité/ha souhaitée à l’aide du tableau de débit théorique. Effectuer 21 tours de manivelle en statique (équivalence de 100M linéaire)

Appliquer la formule suivante

Qté/ha = 100 x ((Qté d’engrais pesé à la sortie d’une cellule en Kg) / (Écart entre rang en M))

En fonction du résultat ajuster le réglage de la cellule en +/- pour obtenir le débit désiré.

 

Attention : ne pas mélanger plusieurs types d’engrais différents.

– L’engrais doit répondre aux normes NFU 42001.

– L’engrais doit être stocké sous abri et isolé du sol pour le protéger de l’humidité.

Une manivelle rangée sur la boîte de vitesse permet d’effectuer les essais de débit. Il faut la positionner sur l’arbre carré en sortie de trémie et effectuer 21 tours. Équivalent à 100m dans le champ.

 

5.9.3 – Dépose de l’engrais

L’engrais est déposé par gravité directement sur le sol au pied du rang par 1 ou 2 tuyaux de descente maintenus par un support flexible spiralé : les tuyaux de descente ne doivent pas être coudés et être orientés de manière fluide. Il peut s’avérer nécessaire de recouper les tuyaux lors de la 1ere utilisation au champ.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5.9.4 – Remplissage de la trémie

es trémies de FERTILOC sont équipées de bâches souples permettent une ouverture totale de la trémie. La hauteur de chargement est d’environ 1m60 et de 1m80 avec ré-hausse de trémie.

Sur chaque trémie, un tamis amovible  permet de filtrer les déchets ou les blocs d’engrais colmatés. Les cellules sont protégées par une tôle anti-voute escamotable en fond de trémies qui donnent accès aux vrilles d’agitation.

Pour remplir la trémie, utiliser un engin de manutention adapté (grue, télescopique, lève sac…) afin d’éviter tout accident.

– Répartir l’engrais de façon uniforme dans chacune des trémies.

Le remplissage de la machine doit toujours se faire lorsque la machine est attelée au tracteur.

Avant le chargement, vérifier qu’il n’y ait pas de corps étranger dans la trémie.

L’engrais doit être de bonne qualité et non compact.

 

 

5.9.5 – Vidange de la trémie

Chaque trémie est équipée de 2 trappes de vidange. Un bouton moletté permet l’ouverture des 2 trappes. Les goulottes de sorties sont conçues pour pouvoir y accrocher l’anse d’un sac ou d’un seau.

Utiliser la manivelle d’entraînement de l’arbre de distribution pour vidanger la trémie. Pour un nettoyage complet, escamoter la tôle anti-voute en fond de trémie et souffler les derniers résidus à l’air comprimé.

Ne jamais laisser la trémie plus de 12h sans utilisation avec de l’engrais à l’intérieur, sinon il y a risque de colmatage.

Stocker l’appareil à l’abri de l’humidité dans un bâtiment couvert.

Afin d’éviter toute pollution de l’environnement, tous les résidus de nettoyage, engrais, eaux de lavage doivent être recueillis et traités de façon réglementaire.

 

5.9.6 Mise en route rapide

1- Vérifier que les trappes de vidange soient fermées et que la tôle anti-voute soit en place.

Contrôler qu’il n’y a pas de corps étranger ou d’eau dans le fond de la trémie.

2- Remplir les trémies avec les quantités d’engrais souhaitée par rapport à la surface à effectuer.

3- Procéder à l’essai de débit

4- Régler les cellules de distribution à l’identique en fonction du débit souhaité.

5- Contrôler l’orientation de tuyaux de descentes et leur hauteur par rapport au sol  en condition de travail dans les champs

6- Faire un essai sur une dizaine de mètres afin de vérifier le bon fonctionnement.

5-10- Autres Options

5.10.1 Soc Buteur

Les socs buteurs fixes ou à ailes réglables permettent de ramener la terre qui est au milieu de l’inter-rang sur le pied de la culture. Les socs buteurs se montent à l’arrière de l’élément bineur. Dans ce cas, la dent arrière centrale de l’élément bineur doit être retiré.

Le réglage en hauteur permet d’obtenir un buttage plus ou moins important. Sur certains modèles, les ailes sont réglables en angles par le biais d’une œillère permettant ainsi d’affiner la forme de la butte.

 

5.10.2 Disque de déchaussage

Ces disques s’installent à l’arrière de la machine et leur support se fixe dans les 4 trous prévus sur chaque élément. Le support peut se mettre dans 2 positions : on choisira de préférence la plus rapprochée de l’élément mais, dans certains cas de chaussage et en écartement plus étroit (60 cm mini) on devra l’éloigner pour dégager la dent.

Pour chausser, les disques sont positionnés bombé vers l’intérieur dans ce cas c’est la vis position (A) qui vient serrer dans l’avant trou du montant de disque.

Pour déchausser, le bombé est vers l’extérieur, c’est la vis position (B) qui serre. Il y a 3 angles de travail des disques réglables avec le boulon (C), vérifier que les disques sont tous réglés avec le même angle.

 

 

 

5.10.3 Disque de déchaussage

Ces disques s’installent à l’arrière de l’élément. L’inclinaison des disques définit la forme de la butte, et elle est aussi fonction de l’écartement des rangs (utilisable uniquement de 0m60 à 1m00). Cette inclinaison se règle au moyen de la chape (A) qui possède plusieurs trous.

 

 

 

 

 

 

 

5.10.4 Herse peigne

La herse constituée de 4 peignes s’installe à l’arrière de l’élément bineur et permet d’améliorer la finition du travail effectuer par les dents. Les peignes émottent les adventices et les ramènent à la surface du sol facilitant ainsi leur dessèchement.

Des œillères, permettent de régler l’effort d’appui des dents sur sol en inclinant plus ou moins les peignes.

 

 

 

 

 

 

5.10.5 Etoile à doigts NETLINE

Ce système s’installe à l’arrière de l’élément bineur et permet de travailler sur le rang en détruisant les jeunes adventices et d’écroûter la zone située au pied de la culture. Le NETLINE s’utilise sur des cultures résistantes et bien implantées en terrain nivelé, souple et avec peu de cailloux.

Le réglage en écartement par rapport à la culture s’effectue en desserrant la manivelle et à l’aide des repères crantés sur la traverse.

Le réglage en hauteur qui ajuste l’appui des doigts, sur le sol, s’effectue par le biais d’une vis pointeau et des avants trous du montant.

Une broche de verrouillage permet de rendre le système rigide en flottant suivant le type de sol ou la présence ou non de cailloux.

 

 

5.10.6 Compteur d’unité

Le compteur d’unité fixé sur la roue de l’élément bineur permet de relever les surfaces effectuées. Pour obtenir la surface travaillée, il faut calculer le nombre d’unité effectué au compteur en faisant la différence entre le nombre d’unité au compteur avant la période de travail puis après.

Ensuite, utiliser la formule suivante :

Surface travaillée en HA = (nombre d’unité calculée) X ((294 x D x 3,14 x L)/ 10000)

D = diamètre de la roue ou du rouleau en mètre (0,30 m pour une roue d’élément bineur)

L = Largeur de travail de l’outil.

 

 

 

 

 

 

5.10.7 Direction

Pour pouvoir biner encore plus près du rang, on installe sur la poutre de la bineuse une direction manœuvrée par un assistant, qui prend place sur un siège. Il agit au moyen du manche de direction, sur les  roues à collerette, qui pivotent autour d’un axe vertical. Il est possible de remonter ou d’abaisser de 25mm les roues par rapport à la poutre en déplaçant les bagues de réglage du pivot.

Les roues a collerettes peuvent être remplacées par les coutres circulaires de la bineuse autoguidée.

A ce moment là, il est indispensable de limiter la descente des bras du relevage du tracteur afin de diminuer la profondeur de pénétration des coutres car plus ils seront en terre, plus il sera difficile de les faire pivoter. La bineuse peut s’utiliser de manière classique en bloquant la direction soit en agissant sur le verrou du manche, soit en empêchant la pivotement des roues en utilisant les butées.

6.1 – Entretien par l’utilisateur

Après la première heure d’utilisation

* Vérifier le serrage des dents vibrantes.

* Contrôler l’absence de fuites dans le circuit hydraulique du repliage.

Après chaque journée de travail

* IMPORTANT : Vérifier l’état d’usure des socs de dents, inverser ou changer ceux qui le nécessite.

* Contrôler l’absence de fuites dans le circuit hydraulique. Si besoin, faire appel à du personnel spécialisé.

• SEMOIR RAY GRASS : A la suite de fort dégagement de poussière lors du semis, la soufflerie sera nettoyée à l’air comprimé. L’axe de la roue d’entraînement du semoir devra être regraissé après chaque utilisation.

Une fois par an, après chaque saison

* Remplacer les socs usagés, ainsi que les dents qui donnent des signes de fatigue (allongement, fissures…)

* Remplacer les coutres de guidage s’ils sont usés.

* Vérifier le bon état des roulements des coutres de guidage et des protèges plants. Ils sont graissés à vie.

* Si le jeu dans les axes de parallélogramme de chaque élément est anormal, il faut remplacer les bagues d’usure.

* Vérifier si les conduites hydrauliques de la bineuse repliable sont bien étanches, si les raccords sont desserrés ou s’il y a des défauts dus au frottement. Remplacer ce qui est détérioré. ATTENTION, avant de travailler sur le circuit hydraulique, enlever la pression et couper le moteur. Au besoin faire appel à du personnel spécialisé.

* Après un nettoyage au jet d’eau ou au nettoyeur haute pression, il est bon d’huiler ou de graisser tous les points susceptibles d’être démontés.

Remisage entre deux campagnes

* Stocker l’appareil de préférence déplié, et sur un sol stable. Utiliser les béquilles de maintien.

* Protéger les tiges des vérins hydrauliques des rallonges repliables en y appliquant un film anti-corrosif (graisse).

* Remplir le circuit de pulvérisation avec de l’antigel.

Pièces détachées sur demande

Voir les nomenclatures correspondantes. Les pièces détachées doivent correspondre.

6.2 – Pneumatiques de la machine

Vérifiez l’état général et la pression des pneumatiques. La pression doit être identique de chaque côté de la machine et ne doit pas être en dessous de la pression préconisée.

 

Dimension du pneumatique

Pression recommandée bar / mpa

Vitesse maximale km/h / mph

Charge maximale Kgs

10 PR 6.00X9 Ø550X175

7/0.70

16 / 10

1770

23×10.50-12 6PR Ø584×236

2.25/0.225

25 / 15

800

RC 10/75×15.3 TL14AW Ø760×274

5.5/0.55

25/15

2035

 

Respectez les recommandations du fabricant (indications gravées sur les flancs des pneumatiques).

Vérifiez quotidiennement le serrage des goujons de roues.

Un pneumatique «sur gonflé» risque l’éclatement. Un pneumatique «sous gonflé» risque de déjanter.

 

6.3 – Entretien par du personnel spécialisé

En cas de fuites dans le circuit hydraulique de la bineuse repliable, en particulier à l’intérieur des vérins, ou bien en cas de problème au niveau du système  de pulvérisation, faire appel à du personnel spécialisé.

Pour le reste, la bineuse ne nécessite pas l’utilisation d’outillages spécifiques pour l’entretien. Celui-ci peut donc se faire entièrement par l’utilisateur.

 

6.5 – Dépannage

Lorsque ECONET est relevé l’avant du tracteur se soulève

Ajouter des masses à l’avant du tracteur.

Bourrage au niveau des dents

Diminuer la profondeur de terrage au moyen des roues sur chaque élément.

Le binage n’est pas satisfaisant.

Vérifier l’usure des socs.

Agir sur la profondeur de terrage au moyen des roues sur chaque élément.

Les rallonges ne se replient pas.

Vérifier si le raccordement des prises d’huile sur le tracteur est correct.

Vérifier qu’il n’y a pas de fuites dans le circuit hydraulique

Sur ECONET GL, vérifier que la prise de 3 plots qui alimente le boitier de commande de repliage est alimenté en 12 V.

Vérifier que les capteurs fin de courses FC1/FC2 ou FC3/FC4 sont activés.

6.6 – Couples de Serrage

 

Filetage

Couples de serrage en fonction de la classe de qualité des vis et des écrous

          8.8                       10.9                       12.9

M8

24

33

40

M10

47

65

79

M12

81

114

136

M14

128

181

217

M16

197

277

333

M18

275

386

463

M20

385

541

649

M22

518

728

874

M24

665

935

1120

 

Goujon de roues

M12 x 1,5

M14 x 1,5

M18 x 1,5

M20 x 1,5

M22 x 1,5

M24 x 1,5

Couples de serrage en Nm

90

130

270

350

450

550